posté le 28-03-2011 à 19:19:14

Robe de marié "de pierre le maitre"

En pleine lecture de ce roman :

Sophie est une jeune femme épanouie. Un métier qui lui plait, un homme qui l'aime. A peine quelques tracasseries : des objets qu'on égare, la voiture qu'on pensait avoir garée là et qu'on ne retrouve pas... Ça gâche un peu la vie, mais rien de grave. Jusqu'au jour où sa belle-mère fait une chute mortelle dans les escaliers, exactement comme Sophie l'a rêvé la nuit précédente. Les pertes de mémoire se multiplient, une immense lassitude l'envahit. Sophie croit devenir folle et commence à se méfier d'elle-même. D'autres accidents surviennent, jusqu'à la mort d'un jeune garçon. Sophie s'enfuit, change d'identité, toujours sur le qui-vive. Elle devient une fugitive, ne sachant pas elle-même si elle est l'auteur des crimes. Voilà pour la première partie. A partir de là, difficile d'en dire plus sur ce roman sans en dévoiler la trame ni en diminuer l'intérêt. Sachez seulement que ce thriller parfaitement ficelé multiplie les faux-semblants et les rebondissements, et qu'on reste agrippé à cette Robe... jusqu'au dénouement, qui ne manque pas non plus d'à-propos. D'ailleurs, Pierre Lemaitre nous fait un peu le coup de la jarretière, dissimulant et dévoilant tour à tour une vérité aussi surprenante qu'effrayante. Le scénario est tout simplement diabolique, et surtout servi par une construction ingénieuse, qui ne cesse de prendre le lecteur à revers. De plus, son portrait de sociopathe devrait ravir les amateurs du genre, d'autant plus que son récit possède, me semble t-il, cette vraisemblance qui fait souvent défaut à de nombreux thrillers, et qu'il met très bien en scène l'intrusion de l'horreur dans la routine des jours. Jouant habilement sur l'ambiguïté des personnages, sur les ressorts de la folie et des déviances comportementales, Robe de marié est un excellent suspense, le genre d'histoire qu'on lit d'une traite

 


 
 
posté le 25-03-2011 à 23:02:24

Within temptation "bittersweet"

Une magnifique mélodie sur un beau film  
Bon week end à tous
 


 
 
posté le 16-03-2011 à 12:11:01

"Lettre d'une amoureuse morte" de Nathalie Rheims

C'est une femme seule, dans sa chambre, terriblement seule, face à elle-même, confrontée à l'abandon, suspendue fragilement à la fin d'un amour. Le corps qui se consume fait face au corps manquant. Elle demeure "sans commencement ni fin/dans l'immobilité évanouissante/incapable du moindre geste". Une amoureuse morte qui s'éteint heure après heure, jour après jour, des heures qui rongent, dévorent, engloutissent. "A présent, il est trop tard, le temps a basculé, il a trop attendu, tour à tour magicien ou fossoyeur, il me recouvre aujourd'hui de son drap, et sera bientôt mon linceul." C'est un passé qui s'effondre, c'est encore un avenir qui se dérobe. "L'espace le temps plus rien ne m'est possible." Restent alors les moments collectionnés près de l'amant, "instants précieux, choses rares, introuvables". Voilà tout le prix à payer pour un amour passion, "amour fusion de métal et de sang".

Sous forme de monologue, en une prose poétique subtile, cette Lettre d'une amoureuse morte est un long râle, plaintif et douloureux sur l'amour défunt. Une lettre marquée par l'espoir mince, s'effaçant, l'attente vaine, la jalousie tenace et naturelle, les silences insoutenables et les souvenirs envolés, feux souvenirs, dansant comme des lucioles dans un cimetière désert. --Céline Darner

 


 
 
posté le 11-03-2011 à 19:06:16

La caverne de la rose d'or

Un coffret est sorti en France en 2008 regroupant l'intégralité de la série remastérisée ainsi qu'un DVD bonus. Il s'agit du seul support DVD existant pour la série.

La Caverne de la rose d'or ou Fantagaro (Fantaghirò en version originale) est une série de cinq téléfilms de romantic fantasyitaliens réalisée par Lamberto Bava, et diffusée en France de 19911996 sur M6.

 


 
 
posté le 11-03-2011 à 12:11:13

Orgueil et préjugés

Dans un petit village d'Angleterre, sous le règne de George III, Mrs. Bennet veut marier ses filles afin de leur assurer un avenir serein. L'arrivée de nouveaux voisins, Mr. Bingley et son ami Mr. Darcy, plonge Jane et Elisabeth dans des affaires de coeur tumultueuses. Cette dernière découvre l'amour en rencontrant le bel et aristocratique Darcy. Pourtant, tous deux devront passer outre leur orgueil et les mauvaises interprétations qui s'ensuivent avant de tomber dans les bras l'un de l'autre à la grande surprise des Bennet.

 


 
 
posté le 06-03-2011 à 12:13:08

Il était une fée de léa silhol

Vous avez été bercés de leurs contes et croyez tout connaître d'elles ? Détrompez-vous. Les fées ne sont pas ce que vous croyez.Entrent pour moitié, dans le délice de leur vision, d'implacables dangers. Leurs cadeaux sont des pièges, et leurs faveurs des prisons. Elles vivent dans un monde entre Ombre et Lumière, qui ne partage ni ne comprend nos valeurs. Pour apercevoir le reflet poignant de cette magie, nous ne pouvons qu'avancer jusqu'à la frontière, cette zone de crépuscule où la rencontre interdite entre nos univers se fait.Et ramener avec nous la brûlure précieuse d'un rire cruel ou de la douceur d'une main. Ici nous nous tiendrons, l'espace de quelques histoires ; histoires où les tours sont scellées et les nefs stellaires, où des guerres se livrent ou des amours se nouent. Et où les fées dévoilent, derrière le masque de leurs mains, des visages anciens et nouveaux ; des visages du passé ou du présent, beaux et terribles, et que nul mortel amoureux de leur peuple ne pourra oublier.
 


 
 
posté le 02-03-2011 à 09:22:02

Vicky Cristina Barcelona

Barcelone, Vicky et Cristina, deux Américaines, sont hébergées chez la famille de Vicky pour l'été, l'une pour achever son master en Identité Catalane avant son mariage, l'autre pour se remettre de sa dernière rupture et continuer à chercher des expériences sensuelles et amoureuses. C'est alors que Juan Antonio, artiste peintre charmeur leur propose de venir passer un week-end à Oviedo, pour passer du bon temps ensemble, et éventuellement faire l'amour. Malgré une première réticence de Vicky, les deux amies s'envolent alors avec lui pour le week end. Des problèmes apparaissent, les deux femmes ayant une vision diamétralement opposée de ce que peut être l'amour et son approche. La situation se compliquera plus tard quand réapparaîtra María Elena, l'ex-femme de Juan Antonio, avec laquelle il entretient une relation encore violente après un divorce où elle a manqué de le tuer.